Téléchargement.
Veuillez patienter

menu

Les symptômes

 

Symptômes : comment détecter le glaucome ?

 

Le glaucome est en général une maladie sournoise et insidieuse, qui peut évoluer en silence pendant plus de 10 ans, avant que le sujet atteint ressente quoi que ce soit. Ce n’est qu’à un stade avancé que les symptômes se font ressentir.

Seuls des examens réguliers pratiqués par un ophtalmologiste permettent de dépister et de traiter correctement un glaucome.

Les symptômes diffèrent selon le type de glaucome :

Glaucome chronique à angle ouvert :

Le plus fréquent, touche les deux yeux.

  • Absence de symptômes pendant 10 à 15 ans, car la PIO augmente très lentement, ce qui fait le caractère redoutable de cette maladie. Le seul moyen de faire un diagnostic précoce est le dépistage par l’ophtalmologiste.
  • Vision périphérique perturbée : à mesure que les fibres nerveuses du NO se dégradent, l’espace vu par chaque œil se réduit progressivement de la périphérie vers le centre. La vision centrale reste longtemps conservée. Elle peut néanmoins disparaître dans les stades ultimes d’évolution de la maladie, entraînant une cécité complète et définitive.
  • Le glaucome reste longtemps indolore et silencieux. A des stades avancés, il peut entraîner des douleurs oculaires et des maux de tête lorsque la PIO dépasse les 35 mmHg .

Glaucome aigu à angle fermé :

Dans ce cas, la PIO augmente très rapidement et les symptômes ne passent pas inaperçus.
Touche les NO des deux yeux, mais la crise aigue survient sur un œil en général :

  • Forte douleur au niveau de l’œil et ou de l’orbite
  • Vision rapidement floue
  • Rougeur oculaire
  • Nausées et ou vomissements
  • Vision de halos colorés autour des sources lumineuses.
    C’est une urgence ophtalmologique, qui nécessite une prise en charge immédiate.

Glaucome congénital :

Forme rare, qui survient dès la naissance et qui résulte souvent d’une anomalie génétique.

  • Gros yeux
  • Larmoiement
  • Forte sensibilité a la lumière
    Nécessite aussi une prise en charge rapide, le plus souvent chirurgicale.

Autres :

  • Glaucome juvénile : rare, survient chez le grand enfant et l’adolescent
  • Glaucomes secondaires :

– A un traumatisme oculaire (touche juste l œil traumatisé)
– A une inflammation oculaire ou générale
– A une autre pathologie oculaire (exemple : rétinopathie diabétique proliférante)
– A une prise médicamenteuse (corticoïdes au long cours+++)

Webinaire Maghrébin du Glaucome
Merci de bien vouloir saisir votre email et votre nom dans le formulaire ci-dessous pour accéder à l'interface Webmeeting